7- La moitié de ma vie



Monotone et puis si serein
L'enfant qui court, 
Qui court ainsi
Que mes yeux suivent 
Ces jolis pas qui fuient...

Monocorde et presque atone 
Blanc avec un peu de fleur 
D'oranger. N'est plus âcre 
mais délicat. Bruit qui
bruisse au fond de
Cet espace en suspens

Ce désir de ne rien 
désirer Si ce n'est ce
Clapotis du temps qui m'enlace
Plus une once de tourment
Ne me consume à ce moment,
Ni battement d'aile, 
ne m'envole dans la brassée
De mes idées Elles 
s'aiment et s'embrassent en
Chuchotis 
-choyées-

Je suis à la moitié de 
ma vie 
(de lait)...

Commentaires